Lire une œuvre d’Ursula K. Le Guin en plein voyage dans le bas du fleuve Saint-Laurent et revenir revigorée

« Le vent avait tourné et le voile crasseux qui flottait au nord dans le ciel était devenu une brume ; le petit soleil pâle d’hiver s’entourait d’un grand cercle pâle – le cercle des neiges. Et voilà ! Voilà ce que Wold voulait dire à Agat. Il allait neiger. Non pas une pincée de sel … Lire la suite Lire une œuvre d’Ursula K. Le Guin en plein voyage dans le bas du fleuve Saint-Laurent et revenir revigorée

Première petite chronique pour parler de poésie, ou comment faire entrer vivement la vie dans tous les recoins de son être

Pendant longtemps j’ai lu de la poésie en secret. Sans oser le dire. Me disant que ma façon de lire était inappropriée. Je ne suis pas d’étape, je ne suis pas toujours sûre de comprendre. Étais-je légitime de dire que je lisais de la poésie ? Je voyais ce genre littéraire comme de l’or, du … Lire la suite Première petite chronique pour parler de poésie, ou comment faire entrer vivement la vie dans tous les recoins de son être

Le doux passage de 2017 à 2018, dans la tempête de la grande fatigue mais du rose aux joues d’avoir tant admiré et d’aimer si fort

On ne se connaît pas encore beaucoup, mais je ressens tout de même l’envie de revenir sur 2017 ici, dans un petit recoin de la toile où il fait bon s’exprimer et s’épancher sur ce qui fait partie de moi. Mais avant de commencer, je tiens à vous souhaiter à toutes et tous une belle … Lire la suite Le doux passage de 2017 à 2018, dans la tempête de la grande fatigue mais du rose aux joues d’avoir tant admiré et d’aimer si fort

Être délicieusement dérangée par un coup de génie grâce à Dérangés de Violaine Leroy

  Des gestes égarés, éparses, projetés en avant, en arrière, de tout bord tout côté. Dans la nuit, tout semble s’animer, prendre vie et se jouer de toi. Tu as beau tout replacer, tout remettre à sa place, dans des boîtes, dans des tiroirs et des armoires, chaque jour tout recommence. Tu rentres chez toi … Lire la suite Être délicieusement dérangée par un coup de génie grâce à Dérangés de Violaine Leroy

«What a day to be alive», lire Homo Sapienne de Niviaq Korneliussen et aimer plus fort la vie

J’ai lu la préface de Daniel Chartier du roman si puissant de Niviaq Korneliussen, publié en français chez La Peuplade dans une merveilleuse traduction d’Inès Jorgensen, au chaud dans mon lit un soir de journée crispante. Daniel Chartier y écrit, dès la première page de sa préface que la lecture d’Homo Sapienne permettra au lecteur … Lire la suite «What a day to be alive», lire Homo Sapienne de Niviaq Korneliussen et aimer plus fort la vie

Bonne nuit Punpun par Inio Asano, sondeur des abysses humaines

C’est dans une joie fébrile que je suis heureuse d’écrire un premier article sur un œuvre culturelle magique en vous parlant de Bonne nuit Punpun, mon dernier coup de cœur en puissance. Je parlais d’Inio Asano et de son très maîtrisé et introspectif manga de science-fiction Dead Dead Demon’s Dededededestruction sur Nébulbeuse (juste ici) qui … Lire la suite Bonne nuit Punpun par Inio Asano, sondeur des abysses humaines